Archives par mot-clé : FH

Le stress

Le stress est une réaction de l’organisme dont le but est de prendre conscience d’un danger et de préparer le corps à y faire face ou à le fuir.

Le stress peut être dû à une déséquilibre entre :

  • la capacité réelle à faire face à une difficulté et la capacité nécessaire pour faire face à cette difficulté
  • la capacité perçue à faire face à une difficulté et la capacité comme étant jugée nécessaire pour y faire face

Des évènements heureux et malheureux peuvent être réellement source de stress mais seuls les évènements malheureux sont perçus comme étant stressants.

Une échelle des sources de stress a été établie par les psychiatres. L’évènement connu comme étant le plus stressant dans une vie est le décès du conjoint. La mariage, qui est un évènement heureux, est aussi connu pour être une source importante de stress.

Le stress comporte trois phases :

  1. Phase d’alarme
  2. Phase de résistance (augmentation du taux de glucose dans le sang et de certaines hormones comme l’adrénaline)
  3. Phase d’épuisement

Symptômes psychologiques :

  • Anxiété
  • Peur
  • Sentiment de dévalorisation
  • Agressivité

Symptômes physiques :

  • Tension
  • Tremblements
  • Migraine
  • Bouche sèche
  • Transpiration
  • Nausées, crampes d’estomac, troubles digestifs

Les personnalités nerveuses sont plus sensibles au stress. Les stress sont cumulatifs : un premier stress diminue la résistance aux autres sources de stress. Il existe des sources environnementales de stress (chaleur, turbulence, bruit) qui, par cet effet cumulatif, vont réduire considérablement la résistance aux autres sources de stress.

Impact du stress sur le pilote

Sous stress, le pilote voit sa motivation baisser. Il aura tendance à prendre des raccourcis (omission volontaire d’une check-list par exemple).

En outre, sous stress la capacité du temps est faussée. Le pilote aura des difficultés à anticiper et aura plus de mal à rester « devant l’avion ».

Un stress intense peut réellement diminuer les capacités du pilote, voire le conduire à s’hyperventiler ou à subir des désagréments digestifs.

L’absence de stress est également tout à fait indésirable chez le pilote. Le pilote qui ne connait pas le stress aura une perception trop simple de son activité. Il sera plus susceptible de se mettre en danger.

Gestion du stress

La cause du stress reposant la plupart du temps sur une mauvaise évaluation de ses capacités à faire face à une situation, la principale arme contre le stress consiste à ré-évaluer la situation qui a conduit au stress.

En outre, une bonne hygiène de vie (sommeil, alcool, sport..) favorise la résistance au stress. L’expérience, la connaissance des procédures, de votre avion, et une bonne préparation du vol, vous permettront également de diminuer votre niveau de stress.

Si vous sentez le stress vous envahir, garder en tête que celui ci impactera vos performances et, par conséquent, veillez à anticiper vos décisions. Faites un travail sur vous même pour rester « devant l’avion », ce qui vous permettra de contenir l’effet boule de neige pouvant conduire à « burn-out », état de stress tel que vous ne vous sentiriez plus du tout capable de faire face à la situation.